Parce que mes mots sont des images qui ne parlent que d’Elles, ou presque

 

sed Nullam id odio ut facilisis velit, quis,